Fédération des Associations Franco-Allemandes pour l’Europe
Au service des associations franco-allemandes, faire lien et être plus fort ensemble

FAFA

FAFA Logo

La Fédération des Associations Franco-Allemandes pour l’Europe ainsi que son jumeau allemand la Vereinigung Deutsch-Französischer Gesellschaften réunissent des associations culturelles et des jumelages franco-allemands locaux, ainsi que des associations nationales thématiques agissant dans des domaines spécifiques des échanges franco-allemands.


Voir aussi la Fafa pour l’Europe sur Wikipedia 


Desiderius Erasmus de Rotterdam : Holbein le Jeune : 1523

Desiderius Erasmus de Rotterdam / Holbein le Jeune / 1523

Quand il n’y a aucun motif de guerre, on s’invente des raisons de désaccord, abusant du nom des peuples pour alimenter les haines. (…) L’Anglais est l’ennemi du Français, simplement parce qu’il est Français. L’Allemand se heurte au Français, l’Espagnol aux deux. Quelle dépravation ! Un vain nom de lieu est occasion de désunion ; pourquoi tant de facteurs n’incitent-ils pas  plutôt à une réconciliation ? Tu es anglais et tu veux du mal au Français ? Pourquoi ne pas plutôt, comme homme, vouloir du bien à un homme, et, comme chrétien, vouloir du bien à un chrétien ? Les pays séparent les corps, non les esprits. Il fut un temps où le Rhin séparait la France de l’Allemagne, mais le Rhin ne sépare pas un chrétien d’un chrétien… pourquoi si le terme de patrie a vocation à unir, ne pas plutôt se rappeler que ce monde est la patrie commune à tous les hommes.

Erasme – Plaidoyer pour la paix (1515) / Paris : Arléa 2005

Il n’y a rien à retirer à l’actualité de ce texte d’Erasme, si ce n’est “laïciser” la référence aux Européens qu’Erasme nomme chrétiens… puisque, jusqu’aux Lumières du XVIIIe, l’évidence de l’Europe était conçue comme l’unité des chrétiens


Identique à la ligne de la philosophie européenne d’Erasme, notre ambition est de promouvoir la coopération entre Européens, entre Français et Allemands, au service d’une Europe démocratique et solidaire, rapprocher nos cultures européennes, les faire connaître de part et d’autre du Rhin,  agir à la manière d’un « office franco-allemand des citoyens européens » et proposer aux élus (communes et régions) le potentiel de notre réseau ainsi qu’un savoir-faire d’ « ingénierie du franco-allemand »


Pour en savoir plus, consultez dans cette rubrique les pages suivantes :