Fédération des Associations Franco-Allemandes pour l’Europe
Au service des associations franco-allemandes, faire lien et être plus fort ensemble

Distinctions franco-allemandes

Cette rubrique comporte deux volets principaux :

  • les distinctions décernées à l’intérieur de notre réseau associatif (par nos deux Fédérations et certains de leurs membres).
  • les distinctions décernées par les autorités nationales, ainsi que d’autres institutions et acteurs du franco-allemand.

En fin de rubrique, un troisième volet spécial est consacré à la remise de la nationalité allemande aux enfants de la guerre nés de père allemand (soit durant l’occupation, soit de prisonniers allemands retenus sur le territoire français après la guerre)

Prix et médailles du monde associatif franco-allemand

La médaille du Mérite Franco-Allemand de la FAFA

Soucieuse d’agir au service de ses associations adhérentes,  la FAFA met la Médaille du Mérite franco-allemand à disposition des responsables des associations membres la Fédération afin qu’ils puissent de distinguer un de leurs membres pour l’importance et la qualité de sa contribution au développement des activités associatives franco-allemandes.

La FAFA ne saurait donc attribuer cette distinction en lieu et place des responsables des associations membres de la FAFA et nous conseillons à tous ceux qui pensent à juste titre devoir être ainsi distingué de trouver un parrain qui prenne l’initiative de proposer au Président de leur association de la leur attribuer.

médaille-fafa-147x300

Pour commander la médaille et le diplôme ainsi que pour toute information complémentaire les responsables des associations prendront contact avec le Bureau de la FAFA (le/la Président(e) ou le/la Secrétaire Général(e))

Liste des médaillés 


Le Prix ELSIE-KÜHN-LEITZ

Le Prix Elsie-Kühn-Leitz doté de 10 000 € est décerné tous les deux ans depuis 1986 à des personnalités qui se sont distinguées par leur contribution exceptionnelle à l’amélioration du dialogue entre l’Allemagne et la France au service de l’unité européenne.


Le Prix VDFG du Théâtre des Jeunes (JUGENDTHEATERPREIS DER VDFG)

La VDFG récompense chaque année à hauteur de 2 000 € un groupe de jeunes allemands engagés de manière exemplaire dans une activité théâtrale en langue française.

Pour connaître les lauréats rendez vous sur le site VDFG/Auszeichnungen


le Prix franco-allemand de l’Economie

logo-final-prixfaeco-b490a

Depuis 2011, la Chambre Franco-Allemande de Commerce et d’Industrie décerne tous les deux ans le Prix franco-allemand de l’Economie. Ce prix, remis dans différentes catégories, récompense les entreprises ayant mené avec succès des projets de coopération franco-allemands. En 2013, un Prix franco-allemand des Industries et Commerces culturels a également été décerné.

« Le Prix franco-allemand de l’Economie met en perspective la coopération des entreprises françaises et allemandes ainsi que des démarches entrepreneuriales spécifiques des deux côtés du Rhin. Par ce prix, nous entendons mettre en valeur le développement des relations économiques entre nos deux pays, placées sous le signe de la confiance et de la réussite », souligne Guy Maugis, président de la Chambre Franco-Allemande de Commerce et d’Industrie et président de Robert Bosch France.

Le Prix est placé sous le patronage des ministres allemand et français de l’économie. Les lauréats sont désignés par un jury composé de personnalités issues du monde de l’économie franco-allemand. Une attention particulière est accordée dans ce cadre aux petites et moyennes entreprises.


Le Prix de l’AFDMA (Association Française des Décorés du Mérite Allemand)

Conformément à ses objectifs d’amener de nouveaux secteurs de la société française à une meilleure connaissance de l’Allemagne, de promouvoir et de renforcer la coopération franco-allemande sur le terrain, au sein des sphères d’influence de ses membres et dans les domaines où ceux-ci exercent ou ont exercé une activité professionnelle ou associative, l’AFDMA attribue tous les ans le « Prix de l’AFDMA» à des élèves de Terminale de différents lycées, particulièrement méritants dans l’apprentissage de l’allemand ou engagés dans les échanges entre nos deux pays.

Capture d’écran 2016-02-11 à 13.11.50

M. Julien Hauser, Délégué régional de l‘AFDMA en Poitou-Charentes remet le Prix de l’AFDMA à Cédric Thibault, élève de l’école de l’enseignement technique de l’armée de l’air, le 24.7.2014 dans les arènes de Saintes.


Médailles et prix franco-allemands 

Les médaillés français du Bundesverdienstkreuz

Capture d’écran 2015-11-08 à 13.44.51

Le Bundesverdienstkreuz (croix fédérale du Mérite), in extenso Verdienstorden der Bundesrepublik Deutschland (Ordre du Mérite de la République fédérale d’Allemagne) a été créé en 1951 par le président fédéral Theodor Heuss. Il est attribué à des citoyens allemands et étrangers en récompense de mérites acquis dans les domaines social, intellectuel, politique et économique, ainsi que des mérites particuliers acquis au service de la République fédérale d’Allemagne, par exemple dans les domaines social, caritatif et relationnel.

C’est la seule distinction honorifique générale et, par conséquent, la récompense la plus élevée destinée à honorer des mérites acquis au service du pays et de la collectivité.

L’Association Française des Décorés du Mérite Allemand (AFDMA) regroupe les porteurs français du Bundesverdienstkreuz.
Télécharger ici la Présentation de l’AFDMA 

Parmi les décorés : Gérard Thieser, le Président d’honneur de la FAFA

OdM

Le 14 mai 2013, sous les ors du Palais Beauharnais, notre Président d’Honneur avait reçu des mains de son Excellence l’Ambassadeur d’Allemagne, Madame Wasum-Rainer, les insignes de l’Ordre du Mérite de la République fédérale d’Allemagne.

Au delà d’une reconnaissance officielle des mérites de notre ancien Président, de son engagement dans la coopération franco-allemande et de l’excellence de son travail réalisé à la tête de la FAFA, c’est aussi un signe envoyé à toutes nos associations. Il témoigne de l’importance que leur accorde la République fédérale d’Allemagne dans la construction et l’approfondissement du partenariat franco-allemand.

OdM_discoursGTOdM_rec

Photos (de haut en bas) :

  • Discours de l’Ambassadeur Mme Wasum-Rainer
  • Remise du Diplôme
  • Discours de Gérard Thieser

Le Prix De Gaulle-Adenauer

Créé le 22 janvier 1988, à l’occasion du 25ème anniversaire du Traité de l’Élysée, par échange de lettres entre les deux gouvernements, il est décerné chaque année par les Secrétaires généraux pour la coopération franco-allemande et remis en alternance à Paris et Berlin.

a-e1b28

2015 : Remise du prix à Arte par Harlem Désir et Michael Roth

Le Prix De Gaulle – Adenauer vise à « reconnaître et promouvoir la participation active des citoyens des deux pays à la construction du partenariat franco-allemand, qui doit son fondement durable à l’engagement personnel de nombreux Français et Allemands ». Il récompense les mérites exceptionnels au service de la réconciliation, de la coopération et de l’amitié entre les deux pays. Chaque année, il est décerné à une personnalité, une initiative ou une institution ayant, par son action, apporté une contribution notable à la consolidation de l’amitié franco-allemande.

Il rappelle par ailleurs le rôle historique de Charles de Gaulle et de Konrad Adenauer qui, en signant à l’Élysée il y a plus de cinquante ans le Traité sur la coopération franco-allemande, ont scellé la réconciliation entre les peuples français et allemand et ont donné à la coopération entre les deux pays une orientation et un but commun, l’Europe.

Un jury binational, composé de cinq personnalités françaises et de cinq personnalités allemandes représentant la société de chaque pays dans sa diversité, décide du choix du lauréat. La présidence du jury est assurée par les Secrétaires généraux pour la coopération franco-allemande.

Téléchargez la liste des Lauréats du Prix De Gaulle-Adenauer 


Le Prix JOSEPH ROVAN

Le Prix Joseph Rovan Preis est décerné par l’Ambassadeur de France en Allemagne aux Associations Franco-Allemandes qui se sont distinguées de manière significative dans le dialogue interculturel entre l’Allemagne et la France et la promotion de la langue du partenaire.


Le Prix de l’Amitié Franco-Allemande

Capture d’écran 2015-11-08 à 14.56.29

Annick Libéral, Directrice de l’Etablissement franco-allemand de Buc et présidente de la FAFA, aux côtés de SE l’Ambassadeur d’Allemagne, Nikolaus Meyer-Landrut, lors de sa réception du prix de l’Amitié Franco-Allemande le 9 septembre 2015

Le Prix de l’Amitié Franco-Allemande (créé en 2008) récompense des citoyens français ou allemands de toutes origines, géographiques ou sociales, qui s’engagent personnellement pour faire progresser l’amitié entre Français et Allemands. Leurs initiatives ont valeur de modèle. Elles sont susceptibles de motiver d’autres personnes à s’engager pour promouvoir à leur tour les relations entre les deux peuples.

Les lauréats du Prix de l’Amitié Franco-Allemande sont choisis sur proposition par l’Ambassade d’Allemagne à Paris ou par les Consulats allemands en France. Le prix leur est remis lors d’une cérémonie solennelle. Un représentant officiel de la République fédérale d’Allemagne (Ambassadeur, Consul) leur remet un certificat signé par l’Ambassadeur d’Allemagne en France, ainsi qu’une épinglette représentant deux drapeaux français et allemand entrecroisés.

RICOH IMAGING

Remise du prix de l’amitié franco-allemande le 8 octobre 2015 à Madame Susanne Schmitt, présidente de l’AFAPE Poitou-Charentes, par monsieur Wilfried Krug, le Consul Général d’Allemagne à Bordeaux, lors de la célébration du 25e anniversaire de la réunification dans les salons de l’hôtel de ville à Bordeaux.


Le Prix franco-allemand du journalisme 

LogoPrixFA-Journalisme-3-fce63-82c44

Le Prix franco-allemand du journalisme (PFAJ) a été créé en 1983 par la Saarländischer Rundfunk, organisme de radiodiffusion de la Sarre. Depuis, plusieurs partenaires de renom s’y sont associés, parmi lesquels Deutschlandradio, la deuxième chaîne de télévision allemande ZDF, France Télévisions, la Saarbrücker Zeitung, ARTE, la Robert Bosch Stiftung, la Deutsche Welle, l’Office franco-allemand pour la Jeunesse, l’Université franco-allemande, le Républicain Lorrain, Radio France, la Deutsche Gesellchaft für Auswärtige Politik ainsi que la Fondation Robert Schuman.

Décerné annuellement, en alternance à Paris et à Berlin, à la fin du mois de juin, il a pour objectif de faire progresser de la compréhension mutuelle des réalités politiques, économiques, sociales et culturelles dans les deux pays ainsi qu’au niveau européen. Le Prix a également pour but de favoriser la promotion de l’échange d’opinions entre les acteurs du secteur des médias des deux pays.

Le Prix est attribué à des journalistes ou des services rédactionnels pour des contributions :
• traitant de sujets touchant à l’Allemagne vue de la France
• traitant de sujets touchant à la France vue de l’Allemagne
• touchant à toute question européenne vue de l’un ou l’autre pays
• touchant à des sujets franco-allemands vus par un pays tiers.


Le Prix franco-allemand pour la littérature de jeunesse

prixlittjeunesse-40d38

Le prix franco-allemand pour la littérature de jeunesse est attribué chaque année depuis 2013 à une œuvre exceptionnelle de la littérature française et allemande pour enfants et adolescents. Il s’agit de l‘unique prix pour la littérature de jeunesse contemporaine en Allemagne et en France.

Le but du prix est de développer les échanges littéraires entre la France et l’Allemagne et de promouvoir des auteurs contemporains de livres pour la jeunesse encore inconnus. Décerné à un auteur allemand et un auteur français, il est doté de 8 000 euros par lauréat.

La remise du prix est organisée par la Fondation pour la coopération culturelle franco-allemande et par la direction du Salon européen du livre de jeunesse. Les lauréats sont désignés par un jury indépendant franco-allemand composé de onze membres : la Présidente de la Fondation et cinq personnes de chaque nationalité.

Pour pouvoir être primée, l’œuvre doit avoir été publiée récemment, de préférence l’année de la remise du prix, et ne doit pas encore avoir été traduite dans une autre langue.


Prix Raymond Aron

Depuis 1986, la DVA-Stiftung décerne, tous les deux ans, un prix de traduction en sciences humaines et sociales – devenu le Prix Raymond Aron.

La DVA-Stiftung s‘efforce de promouvoir les échanges franco-allemands en littérature et théâtre ainsi que le dialogue en sciences humaines et sociales. Depuis 1986, elle décerne, tous les deux ans, un prix de traduction en sciences humaines et sociales – devenu le Prix Raymond Aron.

Ce programme a pour but d‘intensifier le dialogue intellectuel entre les cultures française et allemande. Sans une meilleure connaissance d‘ouvrages essentiels des sciences humaines et sociales, il ne peut y avoir d‘interactions intellectuelles fécondes. Les traducteurs en tant que médiateurs y contribuent de manière décisive. En distinguant des projets de traduction dont la pertinence thématique et la qualité formelle s‘imposent, la DVA-Stiftung entend ainsi reconnaître à la traduction son rôle décisif pour la réussite de la communication interculturelle.

Inscription (Les délais d‘inscription sont fixés au 4 décembre 2010. Le cachet de la poste faisant foi. Les dossiers de candidature sont à adresser à DVA-Stiftung - Prix Raymond Aron / Heidehofstraße 31 / 70184 Stuttgart / Allemagne.

En savoir plus : http://dva-stiftung.bosch-stiftung.de 


Distinction des “enfants de la guerre” : Remise de la nationalité allemande 

Régulièrement la République fédérale d’Allemagne accorde la nationalité Allemande (non transmissible)  à des Français nés pendant et après la Guerre de 39-45 de mères françaises et de pères allemands, soldats et prisonniers, généralement partis sans pouvoir ou vouloir laisser de traces. La République fédérale d’Allemagne donne ainsi une identité réparatrice à ces enfants “illégitimes”, majoritairement mal aimés et même souvent maltraités dans les années d’après-guerre . Ils n’ont généralement appris que tardivement (par une mère mourante par exemple) la raison du mépris et de l’isolement dont ils ont été les victimes.

De facto ces “enfants de la guerre” bénéficient ainsi d’une double nationalité franco-allemande

Deux associations regroupent ces franco-allemands afin de défendre leurs intérêts, les aider à retrouver les traces de leurs pères et leur offrir une plateforme d’échanges et de rencontres qui participent de leur reconstruction :

Un exemple récent : 

G.Coeurderoy-Nat.Allemande-sept-2015-300x400

La remise de la nationalité allemande  à Monsieur Gilbert COEURDEROY, Vice-Président de L’ANEG (Amicale nationale des enfants de la Guerre) par Monsieur Thomas PRÖPSTL, Consul de l’Ambassade d’Allemagne à PARIS.

Etaient présents pour honorer cette distinction:
Le Président Jehan Sauval-Schmutzler et son épouse Françoise
Francis Boulouart, membre du Bureau, Hélène Hémery de L’ANEG
Françoise Aubert-Ehnert, Vice-Présidente de l’AFA de la Rochelle et adhérente de L’ANEG.

G.Courderoy Nat.Allemande oct.2015   4