Fédération des Associations Franco-Allemandes pour l’Europe
Au service des associations franco-allemandes, faire lien et être plus fort ensemble

Perspectives

Sortir des sentiers battus, en musique !

24.2.2016 Perspectives 1 Commentaire
Frégate de commerce / Lüder Arenhold  / 1891
Frégate de commerce / Lüder Arenhold / 1891

Les chansons de marins allemands, une tradition méconnue

En janvier dernier, le Centre Franco-Allemand de Touraine avait organisé avec d’autres associations du Centre et de Poitou-Charentes une tournée de la chanteuse de cabaret hambourgeoise Anna Haentjens.

Capture d’écran 2016-02-21 à 14.35.41

Anna Haentjens a ainsi pu initier un large public à la tradition musicale populaire des chansons nostalgiques de ces marins au long cours allemands qui se demandent souvent où est leur vraie patrie  : la haute mer ? les ports du Pacifique ? le Cap Horn ? les îles Hawaï ? leur port d’attache en Allemagne du Nord ?…. Pour les Français qui ignorent la façade maritime allemande et la beauté des ports du Nord, la découverte de ce”folk” de marins est une révélation surprenante et une double invite au voyage : aller en haute mer bien sûr, mais aussi aller découvrir le monde maritime du Nord allemand, celui des ports et des cabarets de marins.

“Le Voilier” de Caspar David Friedrich / Kunstsammlungen Chemnitz

“Le Voilier” de Caspar David Friedrich / Kunstsammlungen Chemnitz

Les Matrosenslieder font partie du fond romantique allemand qui valorise la recherche des horizons lointains et la découverte initiatique de soi par le voyage au bout du monde et la confrontation avec des mondes différents. Les nostalgies du marin – der Matrose – allemand sont les cousines de celles du Wanderer, du compagnon voyageur qui parcourt les paysages allemands, personnage central de la poésie allemande et de la recherche romantique de la fleur bleue.

Consultez ici les archives sonores des Matrosenslieder

Unknown

Freddy Quinn Hamburg 1971 / Photo : Heinrich Klaffs

Ecouter sur Youtube la chanson “Junge comme bald wieder“(= reviens vite mon gars) chanté par Freddy Quinn, une icône des Matrosenslieder de la seconde moitié du XXe siècle

Un filon à exploiter

Plongez votre public dans la tradition des Seemanslieder. Anna Haentjens chante au choix dans nos deux langues, en allemand et en français et vous fait découvrir ce monde passionnant.

Anna Haentjens

Son spectacle “Nuit bleue sur le port” organisé par le Centre Franco-Allemand de Touraine valait le détour. Cette initiative du peut inspirer de nombreuses association pour élargir leur public et offrir un spectacle original qui ouvre le regard sur la diversité de la culture populaire allemande. Les frais raisonnables d’une telle tournée sont à la portée de toutes les mutualisations inter-associatives. Ce type de sujet est aussi, de manière générale, une excellente occasion pour initier une activité inter-associative dont nous avons tous tant besoin pour enrichir notre offre et notre attractivité auprès d’un public curieux du franco-allumand.

Qu’on se le dise !

Anna Haentjens chante au choix dans nos deux langues, en allemand et en français.


Pour en savoir plus et contacter Anna Haentjens, allez sur son site  : www.anna-haentjens.de


Pour en savoir plus sur les idées et initiatives du Centre Franco-Allemand de Touraine (membre de la FAFA), allez sur le site du Centre Franco-Allemand de Touraine.


Eliane Lebret est aussi une passionnée de jardinage et a créé un merveilleux jardin, l'un des plus beaux en Touraine.

Eliane Lebret est aussi une passionnée de jardinage et a créé un merveilleux jardin, l’un des plus beaux en Touraine.

Pour contacter, sa directrice, Eliane Lebret, une infatigable défricheuse de solutions nouvelles : envoyer un mail à Eliane Lebret


Lisez aussi l’article consacré sur ce site à l’aventure du Centre Franco-Allemand de Touraine et sa réussite exemplaire  






1 Commentaire


Hinterlasse eine Antwort

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind markiert *