Fédération des Associations Franco-Allemandes pour l’Europe
Au service des associations franco-allemandes, faire lien et être plus fort ensemble

Réussites

La joyeuse virée carnavalière intergénérationnelle de Fléville

24.2.2016 Réussites 0 Commentaire
Le groupe des Flévillois de tous âges partis au Carnaval d'Alzey
Le groupe des Flévillois de tous âges partis au Carnaval d'Alzey

Le carnaval rhénan est l’occasion unique d’aller à la découverte du voisin allemand. C’est une période privilégiée  où les Allemands font preuve d’un savoir-faire que peu de français leur connaissent : savoir faire la fête !

C’est aussi un moment exceptionnel pour réunir les générations le plus largement possible : enfants, adolescents, jeunes et vieux,… car tout le monde est un “carnavalier” potentiel.

Encore faut-il réunir les conditions nécessaires.

A ce titre l’expérience du Comité de jumelage de Fléville en est une belle illustration.

Situé dans la périphérie immédiate de Nancy, Fléville est jumelée avec Armsheim (Rhénanie-Palatinat) à 30 kilomètres de Mayence,  l’une des capitales du Carneval Rhénan.

Bien sûr, cette proximité facilite bien les choses et c’était devenu une tradition de se rendre ensemble, les deux Comités réunis, au grand défilé du Rosenmontag (le lundi des roses) de Mayence qui commence le lundi matin à 11h11 sonnantes.

Mais voilà, pour être ensemble au rendez-vous, le bus des Flévillois devait partir aux aurores (dès 5 heures) pour aller cueillir le plus tôt possible les amis d’Armsheim, puis arriver à temps, c’est-à-dire un peu avant 11h11 à Mayence.

Chaque année ils étaient un peu moins nombreux à vouloir affronter ce qui devenait progressivement une épreuve pour des Flévillois vieillissants, les seuls candidats en mesure de s’absenter le lundi, un jour de semaine et de travail  tant pour les adultes que pour les élèves et les étudiants.

Si autrefois, dans l’enthousiasme du franco-allemand conquérant, le bus du petit matin était facilement rempli, ils n’étaient plus que cinq candidats à vouloir s’inscrire fin 2015. Il a donc fallu se résoudre à annuler… ou à trouver une autre formule.

Il se trouve que le Carnaval allemand en Rhénanie - mais aussi et plus encore dans le reste de l’Allemagne du sud - s’étend sur une semaine complète et offre bien d’autres opportunités. En effet nombreuses sont les villes et villages où, parmi toutes les journées de carnaval, le dimanche compte autant si ce n’est plus que le lundi. C’est le cas du Carnaval d’Alzey, plus modeste certes, mais tout aussi représentatif de la folie qui saisit chaque année les sérieux et disciplinés Germains (attention, danger  ! cliché à déraciner d’urgence!).

C’est le Maire d’Armsheim qui a eu l’idée de changer de jour, de proposer le dimanche à Alzey et de créer ainsi les conditions idéales pour réunir toutes les générations. Les cinq candidats initiaux ont ainsi été multiplié par dix et le franco-allemand s’est ouvert aux plus jeunes et leurs jeunes parents.

Une réussite qui tient à peu de choses. Mais il suffisait d’y penser.


La carte des Carnavals dans les régions souabo-alémaniques  d'Allemagne

La carte des Carnavals dans les régions souabo-alémaniques d’Allemagne

Il n’y a pas que Cologne ou Mayence dans la vie !

Pour tous ceux qui habitent plus loin, mais qui peuvent organiser une excursion de week-end ou profiter des vacances scolaires, ils peuvent découvrir ci-dessous la variété des carnavals allemands et des destinations possibles :

Quelques liens utiles sur notre site :

Les Carnavals de suisse alémanique :

Quelques Carnaval rhénans allemands 

… à Berlin aussi

INCONTOURNABLE :

Le site de la Fédération des sociétés de Carnaval souabo-alémanique


Allez voir aussi dans “Archives les autres articles de la Rubrique  






0 Commentaires


Hinterlasse eine Antwort

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind markiert *