Fédération des Associations Franco-Allemandes pour l’Europe
Au service des associations franco-allemandes, faire lien et être plus fort ensemble

Perspectives

Une semaine franco-allemande à thème

27.11.2017 Perspectives 0 Commentaire
Les participants de la rencontre citoyenne des comités de jumelage de Krostitz-près-Leipzig (Land de Saxe) et d’Allègre, Ceaux, Monlet, Vernassal
Les participants de la rencontre citoyenne des comités de jumelage de Krostitz-près-Leipzig (Land de Saxe) et d’Allègre, Ceaux, Monlet, Vernassal

Les comités de jumelage de Krostitz-près-Leipzig (Land de Saxe) et d’Allègre, Ceaux, Monlet, Vernassal) avaient organisé mois d’octobre 2017 (du 1er au 8) leur désormais traditionnelle semaine franco-allemande sous la forme d’une “rencontre citoyenne”. Il s’agissait de la 16e rencontre citoyenne avec Krostitz depuis 2002 et la mise en place du jumelage, alors que la 17e est déjà en préparation.

L’originalité de cette formule des “rencontre citoyennes” est d’organiser chacune des rencontres annuelles autour de thèmes spécifiques que traitent ensemble les élus et les divers membres et amis du jumelage.

Cette année, parmi les temps forts de cette rencontre citoyenne, des rendez-vous avec l’histoire et l’avenir energétique. Le comités ont visité Lyon, le Musée des Confluences et les quartiers historiques), l’Aven d’Orgnac en Ardèche (grotte et cité de la pré-histoire), puis, à Saint-Jean-Lachalm, une exposition consacrée aux des énergies renouvelables. Mais la culture était également de la partie avec la visite de l’expo Picasso au Puy.

La jeunesse est forcément de la partie et solidement impliquée

La jeunesse est forcément de la partie et solidement impliquée

Une “fête de l’amitié” a clôturé cette Semaine franco-allemande avec un concert du Jazz-Band de Saint-Germain.

Le Jazz Band de Saint-Germain

Le Jazz Band de Saint-Germain

Composée de 43 personnes, la délégation de Krostitz était conduite par Renate Wolff, présidente du Comité de jumelage et Thomas Fromm, représentant le Maire de Krostitz. En faisait également partie Dieter Graubner, l’un des principaux acteurs des échanges entre Leipzig et la Haute-Loire, venu au PUY dès l’été 1990 à la tête du chœur universitaire « Vivat academia » pour participer au Festival de Saint-Vidal.

En automne 2018 la prochaine “rencontre citoyenne” se fera sous la forme d’un voyage en commun de Verdun à Strasbourg (« de la guerre à la paix ») : de Verdun, où les deux Comités se retrouveront dans le cadre du centenaire de la fin de la guerre de 14-18, jusqu’à Strasbourg, siège du Parlement de l’Union Européenne, d’une Union à la fois garante de la paix et seule capable, sur ce continent,  de faire face aux défis du siècle, qu’ils concernent le développement, l’écologie ou la sécurité. Comme l’a rappelé Jean Duroure, président du Comité d’Allègre, lors de la fête de clôture, « l’amitié franco-allemande est inséparable de la construction d’une Europe plus unie et plus fraternelle … Et il n’est  finalement de victoire  que celle des forces de l’esprit, sur le fond des valeurs humanistes que nous partageons ».

Allez voir aussi dans “Archives d’autres articles susceptibles de vous intéresser.



0 Commentaires


Hinterlasse eine Antwort

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind markiert *