Fédération des Associations Franco-Allemandes pour l’Europe
Au service des associations franco-allemandes, faire lien et être plus fort ensemble

Bonnes lectures

Traductions de Christian Morgenstern

2.2.2019 Bonnes lectures 0 Commentaire
Capture d’écran 2019-02-02 à 18.45.18

Toi et Moi” (“Ich und Du”)

suivi de “Nous trouvâmes un Sentier” (“Wir fanden einen Pfad” )

Christian Morgenstern (1871-1914) est très célèbre en Allemagne. Son œuvre cependant, mis à part “Galgenlieder”, restait quasi inconnue en France. Voici que paraît (enfin !) la traduction, en un volume, des deux ultimes recueils de cet immense poète “Ich und Du” suivi de “Wir fanden einen Pfad” où il atteint le sommet de son art.

Une bonne nouvelle pour la promotion de la langue allemande.

Juriste formé à l’université de Breslau, Morgenstern inventa dès sa jeunesse une désopilante « poésie humoristico-fantastique » dont ses Galgenlieder (Chants du gibet) sont un aboutissement à l’origine de son immense succès auprès du public germanique. Homme de théâtre, auteur satirique pour le cabaret berlinois Schall und Rauch de Max Reinhardt, éditeur du magazine Deutscher Geist, il a écrit une abondante œuvre poétique. Ses contes, poèmes, lieders sont connus de tous les enfants d’Allemagne, et il n’est d’école où l’on ne chante ses Kinderlieder (chansons pour enfant).

Il est aussi l’auteur de plusieurs Lieder, mis en musique par Felix Weingartner, Zemlinsky, Hindemith, dans lesquels il chante des univers intimes, mais dont l’anecdote initiale s’élève toujours vers une interrogation spirituelle : chez ce poète, le tissu des métaphores s’enrichit d’une conceptualisation proche de la philosophie nietzschéenne.

Enfin, il fût un grand traducteur de la littérature scandinave : d’Ibsen, de Strindberg et de Knut Hamsun.

Aux yeux de nombreux Allemands, il est un représentant par excellence de l’humour allemand. Morgenstern s’inscrit dans une lignée littéraire allemande, initiée par Heinrich Heine et qui se prolonge avec Ringelnatz, Tucholsky et Kästner. Tout comme pour ces auteurs, avant tout contempteurs de l’esprit de sérieux et farouches adversaires de tout fanatisme, certains des textes de Morgenstern furent interdits par les nazis.


Le traducteur : Dominique Blumenstihl-Roth

“J’ai traduit deux recueils de ce grand poète, dans un esprit de partage, afin que le public français enfin découvre ce grand auteur et ose, à son tour, l’aventure de l’Esprit !”

Né en 1959 à Strasbourg, auteur de séries radiophoniques pour France-Culture et la Radio nationale d’Espagne, il a écrit “Jean Racine, Kabbalisteles sources hébraïques du théâtre racinien”  ainsi qu’une biographie de José Rizal. Il a été, pendant 28 ans, l’assistant de l’écrivain et kabbaliste Dominique Dominique Aubier, célèbre pour ses remarquables travaux exégétiques sur Don Quichotte. En fidèle Sancho Panza, il donne des conférences sur Don Quichotte…


Pour commander directement l’ouvrage paru aux Editions Peleman, aller sur cette page internet  consacrée cette traduction   


Les rares autres traduction des textes  Morgenstern

  • Quarante poèmes mystiques (trad. Charles Astruc – Triades, 1971)
  • Laloula, comptines et chansons du gibet (trad. Jacques Busse – NordSud, 1995)
  • Les Chansons du gibet /Galgenlieder (trad. intégrale de Jacques Busse / 2001-2004)
  • Le loup-garou / Der Werwolf (trad. R. Platteau / ici dans une archive Wikipedia / 2001)  

Allez voir aussi dans “Archives” d’autres articles susceptibles de vous intéresser.



0 Commentaires


Hinterlasse eine Antwort

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind markiert *