Fédération des Associations Franco-Allemandes pour l’Europe
Au service des associations franco-allemandes, faire lien et être plus fort ensemble

Réussites

Les jeunes sont les meilleurs ambassadeurs de la mémoire !

16.12.2016 Réussites 0 Commentaire
groupe-sur-dune

A l’occasion des cérémonies de Commémoration de la Grande Guerre des 10 et 11 novembre 2016 à Pessac (Gironde / Nouvelle Aquitaine), un groupe de jeunes lycéennes et leurs professeurs était venu de Göppingen pour apporter leur message de paix et d’amitié dans leur ville jumelle.

groupe-dev-lycee

Les lycéennes et leurs professeurs devant le Lycée de Pessac

Dimanche  13 novembre, le journal en ligne local de Göppingen titrait: “Des jeunes lycéennes de Göppingen, Ambassadrice de la paix et de l’Amitié”. Quel beau titre pour résumer le séjour de ces jeunes allemandes et de leurs professeurs !

Voir / télécharger  l’article paru dans “Sud-Ouest”

Amelie Panke

Les mots d’Amélie Penka lors de la cérémonie du 11 novembre à Pessac étaient réellement un message de paix et d’amitié, un beau message d’espoir aussi. Ils mettent en avant la responsabilité qui incombe à cette nouvelle génération pour maintenir et renforcer cette paix, et cette amitié qui – les événements nous le démontrent – restent toutefois fragiles.

Le discours d’Amélie Penka :

Aujourd’hui, la plupart des jeunes considère la coopération amicale entre la France et l’Allemagne comme quelque chose de normal. Mais les siècles passés ont été marqués par les désaccords et les guerres entre nos deux pays. Plusieurs milliers de Français et d’Allemands sont morts dans ces temps-là. La déclaration sur l’Europe de Jean Monet et Robert Schuman du 9 mai 1950 a constitué le début de la coopération européenne et la base de l’amitié franco-allemande. Les visites réciproques entre Charles de Gaulle et Konrad Adenauer, en particulier, ont marqué un tournant important dans l’histoire franco-allemande en menant à la signature du traité de l’Elysée le 22 janvier 1963. Depuis ce moment-là, l’Office franco-allemand de la Jeunesse est né ainsi que plus de cent jumelages entre villes françaises et allemandes, comme celui entre Pessac et Göppingen. Les deux gouvernements sont certes responsables du développement de la coopération économique, politique et culturelle entre nos deux pays, mais les liens entre Français et Allemands ont surtout été renforcés par l’énorme engagement des citoyens des deux côtés. Aujourd’hui, beaucoup de ces citoyens engagés s’approchent de l’âge de la retraite. C’est pour cela que ce sont avant tout nous, les jeunes, qui devons prendre nos responsabilités pour construire notre futur et renforcer les rapports amicaux entre nos deux pays.

expo

L‘exposition en Mairie et la pièce de théâtre que ces jeunes ont présentées au Lycée Pape Clément nous rappellent que la guerre a été meurtrière non seulement en France, mais aussi parmi les Allemands.

Elles montrent aussi que le nationalisme, la soif de revanche figurait dans les manuels scolaires 8 ans après la guerre afin de conditionner les jeunes allemands à un nouvel affrontement. Nos parents et grands parents ont pu voir par la suite ce qu’il en est advenu.

Ces temps sont révolus grâce aux pionniers qui ont construit cette Europe qui malgré ses nombreuses imperfections a permis de maintenir la paix dans le continent pendant 60 ans, grâce au Général de Gaulle et au Chancelier Adenauer qui ont signé le traité de l’Elysée qui a scellé la réconciliation entre nos 2 pays, mais grâce surtout à tous les citoyens, jeunes et moins jeunes qui ont su développer et pérenniser les liens d’amitié entre nos 2 pays, et qui ont contribué à construire ces ponts qui relient les hommes et non les barrières et les murs qui les divisent


]logo_trans

 


0 Commentaires


Hinterlasse eine Antwort

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind markiert *