Fédération des Associations Franco-Allemandes pour l’Europe
Au service des associations franco-allemandes, faire lien et être plus fort ensemble

Bonnes lectures

Idées reçues sur l’Allemagne, un modèle en question

19.10.2018 Bonnes lectures 0 Commentaire
allemagnegf-260x384

Une nouvelle publication de Claire Demesmay

Principale partenaire de la France, avec qui elle a impulsé le projet européen, l’Allemagne ne cesse de nous ­dérouter. Entre des milieux économiques en admiration devant le modèle allemand et de vieux démons toujours prêts à ressurgir, les clichés ne manquent pas : « Les Allemands sont trop disciplinés pour descendre dans la rue », « Les ­réformes du marché du travail ont accru la précarité », « L’armée allemande est en retrait », « Berlin a ouvert ses frontières aux migrants », « L’Allemagne impose sa volonté au reste de ­l’Europe », « L’extrême-droite est de retour en Allemagne »…

À l’heure où la France et l’Allemagne tentent, ensemble et à tous les niveaux (politique, économique, sociétal…), de formuler des propositions pour renforcer une Europe fragilisée, une connaissance approfondie et sans préjugés de notre ­voisin s’impose.

Lire un extraitLes vieux démons d’une Allemagne hégémonique sont de retour

Sommaire

Imaginaire politique

  • « Le nazisme, un passé qui ne passe pas. »
  • « Le mur existe encore dans les têtes. »
  • « L’extrême-droite est de retour en Allemagne. »
  • « La chancelière allemande est fragilisée. »
  • « Le foot est le vrai patriotisme des Allemands. »

Diversité culturelle

  • « L’Allemagne, c’est Berlin. »
  • « L’Allemagne est un pays de culture protestante. »
  • « L’Allemagne est historiquement une terre d’immigration turque. »
  • « Les Allemands sont amateurs de musique classique. »
  • « Les Allemands n’ont pas le culte du corps. »

Repères économiques et sociaux

  • « Les Allemands sont trop disciplinés pour descendre dans la rue. »
  • « L’Allemagne est le pays du savoir-faire automobile. »
  • « Les réformes du marché du travail ont accru la précarité. »
  • « La transition énergétique, c’est le retour du charbon. »
  • « Avec ses excédents commerciaux, l’Allemagne fragilise les équilibres internationaux. »

Hors les murs

  • « L’Allemagne impose sa volonté au reste de l’Europe. »
  • « La France est le partenaire privilégié de l’Allemagne. »
  • « Berlin a ouvert ses frontières aux migrants. »
  • « L’Allemagne ne s’intéresse pas à l’Afrique. »
  • « L’armée allemande est en retrait. »

Claire Demesmay

demesmay1

Claire Demesmay dirige le programme franco-allemand de l’Institut allemand de politique étrangère à Berlin (Deutsche Gesellschaft für Auswärtige Politik, DGAP). Elle est docteur en philosophie politique de l’Université Paris 4-Sorbonne et de l’Université technique de Berlin. Ses recherches portent sur la relation franco-allemande, la politique européenne de l’Allemagne, ainsi que les questions migratoires.

Claire Demesmay  siège au  Conseil d’orientation de la FAFA-VDFG

A lire, sur ce site

Deux articles, chacun consacré à une publication de Claire Demesmay

Dans la presse

Capture d’écran 2018-10-19 à 14.54.20

France Culture : Claire Demesmay était l’invitée de Christine Okrent dans l’émission Affaires étrangères sur France Culture le 13 octobre 2018 avec pour thème : Elections en Bavière : le malaise politique / Quels sont les enjeux des élections en Allemagne pour Angela Merkel en difficulté? Quelle est la situation politique et économique du pays?

Capture d’écran 2018-10-19 à 14.52.52

L’Express : Entretien avec Claire Demesmay dans L’Express le 15 octobre 2018. Claire Demesmay analyse le revers de la CSU en Bavière. 

Allez voir aussi dans “Archives” d’autres articles susceptibles de vous intéresser.


 


0 Commentaires


Hinterlasse eine Antwort

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind markiert *