Fédération des Associations Franco-Allemandes pour l’Europe
Au service des associations franco-allemandes, faire lien et être plus fort ensemble

A propos...

…à propos d’une perte douloureuse

6.6.2020 A propos... 0 Commentaire
Capture d'écran 2020-06-06 18.12.09

In Memoriam  Dr. Knut Kühn-Leitz

La Vereinigung Deutsch-Französischer Gesellschaften für Europa e.V. et la Fédération des Associations Franco-Allemandes pour l’Europe doivent dire adieu à Monsieur Knut Kühn-Leitz, décédé le 23 mai 2020 à l’âge de 84 ans. Knut Kühn-Leitz, petit-fils du fondateur du leica, l’appareil photo mondialement connu, était, comme sa sœur Cornelia et son époux, le professeur Klaus Otto Nass, très proche de nos organisations faîtières, car c’était sa mère, Madame Elsie Kühn-Leitz, qui, il y a presque 63 ans, avait pris l’initiative de créer nos organisations à Wetzlar, où, pendant onze ans, elle était la présidente du « Cercle de travail des Associations franco-allemandes en Allemagne et en France », le précurseur de la VDFG für Europa e.V. – FAFA pour l’Europe. Dès les débuts, Knut Kühn-Leitz s’est également fortement engagé pour l’amitié franco-allemande et la progression de l’œuvre de paix en Europe.

Au mois de janvier dernier, le maire de Wetzlar, Monsieur Manfred Wagner, a remis à Monsieur Knut Kühn-Leitz « les insignes d’honneur de la Ville de Wetzlar », la plus haute distinction de la ville après la citoyenneté d’honneur, qui récompense « des personnalités éminentes qui donnent à notre ville son visage unique ». Depuis les temps où l’arrière-grand-père du défunt, Ernst Leitz I, a transformé un petit atelier d’optique en plus grand fabricant de microscopes, les familles Leitz et Kühn-Leitz sont considérées comme une institution dans cette petite ville du centre de la Hesse. Son grand-père, Ernst Leitz II, a ensuite révolutionné la photographie 35 mm avec son entreprise. Aujourd’hui encore le nom de « Leica » est synonyme de la meilleure qualité en matière de photographie, même si les entreprises Leica Camera AG et Leica Microsystems GMBH ne sont plus propriété de la famille.

Dès sa jeunesse, Knut Kühn-Leitz fut étroitement lié à la langue française. Ainsi, il a passé les dernières années de lycée à l’institut réputé « Le Rosey » à Genève où il a aussi passé le baccalauréat (maturité fédérale suisse) en français. Pendant ses études, il a également fréquenté « l’Institut européen d’administration des affaires » à Fontainebleau. En 1965, après sa thèse de doctorat à l’Université Philipps de Marburg, il a rejoint l’entreprise familiale à Wetzlar. En outre, il s’est impliqué de nombreuses façons, d’abord aux côtés de sa mère, dans la vie culturelle de sa ville natale de Wetzlar, et il a été toujours été très proche de l’Association Franco-Allemande de Wetzlar qu’elle avait fondée. Avec Cornelia et Klaus Otto Nass, il s’est engagé en faveur des relations franco-allemandes entre les citoyens, ce qui se reflète notamment dans le célèbre “Prix Elsie Kühn-Leitz”, que la famille Kühn-Leitz-Nass met régulièrement à la disposition de la VDFG. Ce prix de la Vereinigung Deutsch-Französischer Gesellschaften für Europa e.V. doté de 10 000 euros, est décerné tous les deux ans depuis 1986 pour des services exceptionnels rendus à l’entente entre l’Allemagne et la France et à l’unification européenne.

Vorgespräch-beim-Bundespräsidenten-2048x1365

En janvier 2018, il était encore présent, avec son épouse et son neveu, à la remise du prix Elsie-Kühn-Leitz au Président de la République Fédérale d’Allemagne, Frank-Walter Steinmeier, au Château de Bellevue. Son neveu, Dr. Oliver Nass, est l’actuel président du Conseil d’Orientation de la VDFG für Europa e.V.

La mémoire de son engagement et de celui de sa famille restera toujours dans nos coeurs.

D.P.

 


0 Commentaires


Hinterlasse eine Antwort

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind markiert *