Fédération des Associations Franco-Allemandes pour l’Europe
Au service des associations franco-allemandes, faire lien et être plus fort ensemble

A propos...

…à propos de votre prochain vote européen

23.4.2019 A propos... 0 Commentaire
L'hémicycle du bâtiment Louise-Weiss du Parlement européen à Strasbourg, lors d'une séance plénière en 2014 (photo Diliff)
L'hémicycle du bâtiment Louise-Weiss du Parlement européen à Strasbourg, lors d'une séance plénière en 2014 (photo Diliff)

Le bilan de la 8ème législature du Parlement européen

Nous allons bientôt voter pour nos députés européens. C’est le moment de lire le bilan de la 8ème législature du Parlement européen.

Il est téléchargeable sur notre site (voir lien ci-dessous) ou directement sur le site de la Fondation Robert Schuman

Bilan de la 8ème législature du Parlement européen (Auteurs : Eric Maurice, Chloé Hellot, Delphine Bougassas-Gaullier, Magali Menneteau)

Parlement européen à Strasbourg (Bas-Rhin, France) - Photo Gzen92 / Wikimedia Commons

Parlement européen à Strasbourg (Bas-Rhin, France) – Photo Gzen92 / Wikimedia Commons

Le Parlement européen, élu en 2014, a tenu sa dernière session plénière à Strasbourg, quelques semaines avant les élections européennes qui se tiennent du 23 au 26 mai. La législature qui s’achève a été marquée par une fragmentation politique accrue et la fin de l’accord entre les deux principaux partis. Les députés, tout en légiférant sur de nombreux sujets soulevés par l’actualité, ont tenté d’accroître leur rôle politique et institutionnel.

Issu des urnes en 2014 sous le slogan « Cette fois c’est différent » en raison des pouvoirs accrus qui lui était conférés par le Traité de Lisbonne de 2009, le Parlement européen a connu sous la 8ème législature une évolution politique amenée à se poursuivre et une affirmation institutionnelle dont la solidité reste à confirmer. Les 751 députés, travaillant dans un contexte de bouleversements mondiaux et de crises internes à l’Union européenne, ont légiféré sur des sujets au cœur des interrogations des citoyens, comme la sécurité, la protection des données ou l’environnement, tout en exploitant leur statut de seuls représentants directement élus à l’échelle européenne, pour se saisir de sujets de débat comme l’Etat de droit ou la fiscalité. Ce que Luuk van Middelaar a appelé le passage pour l’Union d’une « politique de la règle » à une « politique de l’événement »[1]. A l’heure où le Parlement vient de tenir son ultime session plénière de la mandature à Strasbourg, et à quelques semaines des élections européennes du 23 au 26 mai, cette étude dresse un bilan de la législature 2014-2019.

Voir aussi sur ce site

Capture d’écran 2019-01-05 à 12.14.36

Allez voir aussi dans “Archives” d’autres articles susceptibles de vous intéresser


 


0 Commentaires


Hinterlasse eine Antwort

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind markiert *