Fédération des Associations Franco-Allemandes pour l’Europe
Au service des associations franco-allemandes, faire lien et être plus fort ensemble

A propos...

…à propos de notre avenir franco-allemand

16.1.2019 A propos... 0 Commentaire
Image F-D E

Un nouveau chapitre de la coopération franco-allemande

Voici 56 ans, le 22 janvier 1963, le Général De Gaulle et le Chancelier Adenauer signeaient à l’Élysée le Traité du même nom.

Le 22 janvier 1963, 18 ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, ils scellaient la réconciliation entre les deux pays et ont ouvert la voie aux relations franco-allemandes

Le 22 janvier 1963, 18 ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, ils scellaient la réconciliation entre les deux pays et ont ouvert la voie aux relations franco-allemandes

Le 22 janvier 2019, la Chancelière Angela Merkel et le Président Emmanuel Macron ont signé un nouveau traité franco-allemand à Aix-la-Chapelle.

Les échanges et imbrications organisationnelles entre nos deux états et nos deux sociétés, dans tous les domaines possibles, sont exemplaires et uniques au monde.  L’Allemagne et la France sont ainsi devenus la base de la construction européenne. Après 56 ans exemplairement réussies, il fallait néanmoins aller quelques pas plus loin :  le nouveau Traité d’Aix-la-Chapelle permettra de renforcer nos relations et, par là-même, faire progresser la construction de l’Europe.

Parmi les domaines où faire avancer la coopération franco-allemande, une structuration plus effective des coopérations dans les régions transfrontalières en vue de projets à vévelopper dans les nombreux domaines des infrastructures, formations, échanges économiques, etc.

Au plan de la politique étrangère et de la sécurité aussi les deux pays la veulent veulent plus « efficace et forte », en particulier dans la perspective d’actions autonomes de l’Europe. Ils entendent se consulter « afin de définir des positions communes sur toute décision importante touchant leurs intérêts communs et d’agir conjointement dans tous les cas où ce sera possible ». Ils s’engagent à « renforcer la coopération entre leurs forces armées en vue d’instaurer une culture commune et d’opérer des déploiements conjoints » et veulent « intensifier » l’élaboration de programmes de défense communs et leur élargissement à des partenaires.

Autre chapitre important qui croise les chemins que parcourent nos associations : l’apprentissage de la langue du partenaire et les échanges de jeunes.

Plus généralement, face aux défis environnementaux, climatiques, mais également économiques mondiaux, la France et l’Allemagne doivent pouvoir agir de manière conjointe pour la nécecssaire intégration européenne des économies, le développement des politiques d’innovation et de la compétitivité de nos entrepises.


Capture d’écran 2019-01-22 à 10.24.55

L’extrait qui concerne directement notre vie associative :

   Article 11

Les deux États favorisent la mise en réseau de leurs systèmes d’enseignement et de recherche ainsi que de leurs structures de financement. Ils poursuivent le développement de l’Université franco-allemande et encouragent les universités françaises et allemandes à participer à des réseaux d’universités européennes.


Pour rappel :

- Le communiqué de lElysée de la mi-janvier annonçant le Traité :

Le 22 janvier 2019, le Président de la République française, Emmanuel MACRON, et la Chancelière de la République fédérale d’Allemagne, Angela MERKEL, signeront un nouveau traité de coopération et d’intégration franco-allemand. La cérémonie de signature aura lieu dans la salle du couronnement de l’hôtel de ville d’Aix-la-Chapelle.

Le traité d’Aix-la-Chapelle s’appuiera sur le socle fondateur du Traité de l’Élysée de 1963, qui a largement contribué à la réconciliation historique entre la France et l’Allemagne, pour viser un nouvel objectif de convergence accrue entre la France et l’Allemagne et préparer les deux pays aux défis auxquels ils sont confrontés au XXIe siècle.

Le traité d’Aix-la-Chapelle renforcera les liens déjà étroits entre l’Allemagne et la France, notamment dans les domaines de la politique économique, de la politique étrangère et de sécurité, de l’éducation et de la culture, de la recherche et de la technologie, du climat et de l’environnement, ainsi qu’en matière de coopération entre les régions frontalières et entre les sociétés civiles. Les deux pays visent ainsi à approfondir leur engagement commun en faveur de la sécurité et de la prospérité de leurs citoyens, dans le cadre d’une Europe plus souveraine, unie et démocratique.

- Le communiqué de l‘Ambassade de la République fédérale d’Allemagne de la mi-janvier :

Capture d’écran 2019-01-16 à 11.26.01

L’Allemagne et la France unissent leurs forces dans un traité ambitieux tout en affirmant leur attachement à une Europe forte et souveraine.

Ensemble pour l’Europe : la France et l’Allemagne signent le traité d’Aix-la-Chapelle

L’Allemagne et la France unissent leurs forces dans un traité ambitieux tout en affirmant leur attachement à une Europe forte et souveraine.

Aujourd’hui, le conseil des ministres fédéral a donné son accord à la signature du nouveau traité de coopération et d’intégration franco-allemandes. Le traité sera signé le 22 janvier 2019 à Aix-la-Chapelle par la Chancelière fédérale Angela Merkel et par le Président de la République Emmanuel Macron. Il ne remplacera pas le traité de l’Élysée de 1963 mais le prolongera : les deux textes seront en vigueur parallèlement.

En concluant le Traité de l’Élysée il y a 56 ans, la France et l’Allemagne tiraient les leçons d’un passé sanglant et posaient un jalon historique. L’hostilité soi-disant héréditaire qui avait duré des siècles cédait la place à l’amitié franco-allemande. D’une confrontation qui avait plongé l’Europe dans la guerre et la destruction naissait le moteur de la construction européenne.

S’équiper ensemble pour l’avenir

Le Ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas a ainsi déclaré :

Avec ce nouveau traité franco-allemand, nous tournons le regard vers l’avenir. Nous unissons nos forces pour que nos pays soient préparés à l’avenir en matière de numérisation, d’éducation et de technologie. Et nous nous positionnons ensemble pour une Europe forte et autonome, pour un monde pacifique et pour un ordre international fondé sur des règles.

Pour l’Allemagne et la France, il est clair que la coopération ne se fait pas au détriment de la souveraineté nationale mais qu’elle rend les États plus puissants, ensemble. C’est pourquoi nos deux pays ne se contentent pas de défendre le modèle de réussite que représente l’unification européenne. Ils posent les fondements permettant à la génération suivante de poursuivre sur cette voie.

Le traité renforcera résolument la coopération avec la France dans de nombreux domaines : politique étrangère et de sécurité, thèmes d’avenir, culture et éducation et coopération transfrontalière. Au sein de l’UE et des Nations Unies, la concertation franco-allemande sera plus étroite encore. L’objectif fondamental du traité d’Aix-la-Chapelle est d’assurer un avenir commun. Un Forum pour l’avenir franco-allemand sera créé pour accueillir le dialogue et servir d’interface entre politique, économie, recherche et société civile afin de relever les nouveaux défis ou d’apporter des réponses conjointes aux besoins de régulation.

Gros plan sur les régions frontalières

À l’avenir, l’effort portera en particulier sur une union plus forte des régions frontalières. Les projets transfrontaliers viseront notamment à surmonter les obstacles nés de leur situation géographique marginale. À cette fin, les responsables locaux disposeront de marges de manœuvre dépassant les formes connues de coopération transfrontalière. L’objectif est d’abord d’améliorer concrètement le quotidien des citoyens, en facilitant par exemple le travail des entreprises et des administrations dans la région frontalière (crèches, soins, formation scolaire et professionnelle, placement transfrontalier et infrastructures). Les solutions trouvées localement pour la vie de tous les jours pourront ensuite servir de modèle à l’ensemble de l’Union.

Allez voir aussi dans “Archives” d’autres articles susceptibles de vous intéresser.



0 Commentaires


Hinterlasse eine Antwort

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind markiert *