Fédération des Associations Franco-Allemandes pour l’Europe
Au service des associations franco-allemandes, faire lien et être plus fort ensemble

Achives A propos...

…à propos de la Journée nationale du souvenir de la déportation

7.4.2016 Achives A propos... 0 Commentaire
Auschwitz / Bundesarchiv, B 285 Bild-04413 / Stanislaw Mucha / CC-BY-SA 3
Auschwitz / Bundesarchiv, B 285 Bild-04413 / Stanislaw Mucha / CC-BY-SA 3

Depuis 1954, la Journée nationale du souvenir des victimes de la déportation se déroule chaque année le dernier dimanche d’avril (cette année 2016, le 24 avril).

La date a été retenue en raison de sa proximité avec la date anniversaire de la libération de la plupart des camps, et parce qu’elle ne se confondait avec aucune autre célébration nationale ou religieuse existante.

Cette journée est dédiée à la célébration de la mémoire des victimes de la déportation dans les camps de concentration et d’extermination nazis lors la Seconde Guerre mondiale. Elle honore la mémoire de tous les déportés sans distinction et rend hommage à leur sacrifice. En rappelant à tous ce drame historique majeur, elle incite à dégager des leçons pour que de tels faits ne se reproduisent plus.

Télécharger le document : Journée nationale de la déportatio: : Mémoire et citoyenneté  


Nos Associations franco-allemandes bâtissent chaque jour la société civile franco-allemande. Elles se placent donc au coeur de ce travail de mémoire : “Quel est le moyen de barrer le chemin à l’horreur des guerres et des camps ? C’est la tentative de s’ouvrir à l’autre, chercher à mieux le connaître, développer la tolérance, le respect mutuel, travailler au rapprochement entre les peuples, bâtir l’amitié entre eux. Là est le fondement et la philosophie des associations franco-allemandes. (Ulrike Huet / Présidente de la FAFA Bretagne et Présidente de l’Association Franco-Allemande de Saint-Gilles)

Huet


Comme chaque année, des cérémonies officielles sont organisées partout en France. Au niveau des actions de nos associations, citons à titre d’exemple, le travail de deux associations bretonnes :

A Rennes

visuel diable en personne

La jeune artiste allemande Katja Krüger et sa Compagnie “Le diable en personne” (issue de la troupe amateur franco-allemande Deutsche Bühne Rennes) “ présentent le  Cabaret Interdit“, un spectacle qui  rend hommage aux artistes interdits, déportés, exilés, assassinés sous le Troisième Reich

A Saint-Gilles (35)

L’Association Franco-Allemande de Saint-Gilles a organisé trois manifestations conjointes, sous la thématique de la Réconciliation, avec :

  • une expositionA contre courant” empruntée au Musée Juif de Francfort  (et traduite par des lycéens de la région)
  • le témoignage d’une rescapée d’Auschwitz-Birkenau, Magda Hollander Lafon,
  • et un concert de musique klezmer et de chanson yiddish.

Voir en détail le contenu de ces deux événements sur notre site, dans les pages “Le franco-allemand dans votre région


.


0 Commentaires


Hinterlasse eine Antwort

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind markiert *