Fédération des Associations Franco-Allemandes pour l’Europe
Au service des associations franco-allemandes, faire lien et être plus fort ensemble

Réussites

Revigorer le travail de mémoire

20.6.2016 Réussites 0 Commentaire
Des collégiens échangent avec Ernst Knoess et Magda Hollander, rescapée de la Shoah
Des collégiens échangent avec Ernst Knoess et Magda Hollander, rescapée de la Shoah

Comment apprendre du passé pour en éviter le retour ? La question est au fondement du travail de nos associations franco-allemandes. Il se traduit par la volonté de faire connaître à nos concitoyens non seulement l’Allemagne et les Allemands, mais aussi notre passé franco-allemand commun, avec ses errements et ses horreurs.

Hélas le “travail de mémoire” est trop souvent perçu comme un ensemble de commémorations cérémonielles et de discours, dont la répétition finit par banaliser l’évocation même de tout passé.

Comment alors faire revivre l’histoire autrement ? Comment, en particulier, intéresser et impliquer les jeunes et leurs parents ? Comment les aider à entrevoir les chemins qui éviteront de retomber dans les ornières du passé ?

L’association d’Amitié Franco-Allemande Saint-Gilles en Bretagne (près de Rennes) a eu l’idée de solliciter la contribution l’association Vivre en Paix Ensemble qui s’est spécialisée dans une démarche d’”Education à la Paix” et de fraternisation, en s’appuyant sur des témoignages de « bâtisseurs de paix » qui ne se situent pas dans une logique du « pour ou contre » mais dans une dynamique d’écoute et de dialogue.

D’où l’idée d’organiser, à l’occasion des commémorations de la Libération du 8 mai, “Réconciliation“, une manifestations à facettes multiples pour raviver l’intérêt des jeunes et des moins jeunes et valoriser le travail de mémoire.

Au programme une collection d’événements attractifs

affiche4mai2016BAT-1

- Une Exposition les 3 et 4 mai  “A contre courant”

0 expo à contre courant

En 50 tableaux cette exposition réalisée par le Musée Juif de Francfort et traduit par des lycéens bretons, présentait des faits de résistance d’Allemands ordinaires et leur aide à des concitoyens Juifs pour échapper à l’arrestation, la déportation et les chambres à gaz nazies. Ernst Knoess, un des auteurs de l’exposition était venu spécialement de Francfort pour participer à cette manifestation.

A contre courant a été créée au musée juif de  Francfort en 2012, avec l’institut Fritz Bauer, puis présentée à l’Université de Rennes 2 en mai et juin 2015, après avoir été traduite par des lycéens d’Ille-et-Vilaine

L’exposition met en lumière ces Allemands qui ont secouru des juifs pendant la seconde guerre mondiale, et nous parle de notre capacité à nous engager, à dire non !

Pour en savoir plus sur l’exposition A Contre Courant voir sur le Blog de VEPE (Vivre en Paix Ensemble) :

Une exposition bien fréquentée

« Indispensable, essentiel pour ne pas oublier que malgré l’horreur, l’humanité était là » a écrit un visiteur dans notre livre d’or.

Plusieurs classes de collégiens venues avec leurs professeurs ont pu travailler sur le contenu de l’exposition et échanger avec Ernst Knoess.

Capture d’écran 2016-05-30 à 11.18.24

Capture d’écran 2016-05-30 à 11.18.32

 - La conférence du 4 mai  

Le témoignage d’une rescapée des camps de la mort, Magda Hollander-Lafon, auteure du livre Quatre petits bouts de pain.

L’échange avec le public était chargé d’émotions.

Capture d’écran 2016-05-30 à 11.18.45

DSC09236

Un public attentif pour suivre le témoignage

- Un concert Klezmer (au soir du 4 mai)

En clôture de la manifestation, le groupe des Bubbey Mayse, quatre jeunes  musiciennes – violon, violoncelle, accordéon, clarinette -  ont enchanté le public en revisitant avec brio et sensibilité les chansons yiddish (jüdisch-deutsch, un vieux parler allemand occidental - du Mittelhochdeutsch - enrichi de mots hebreux, araméens, latins et slaves) du répertoire klezmer.

Tantôt mélancoliques, tantôt aux rythmes endiablés, ces mélodies constituent un genre musical à part, issu du métissage harmonieux entre fonds mélodiques hébreux et les tonalités colorées et les rythmes des musiques slaves et tsiganes.

Elles ont emporté l’enthousiasme d’une salle comble aux applaudissements chaleureux.

Le concert klezmer du  4 mai Le concert klezmer du 4 mai

Retrouvez sur le blog de Vivre en Paix Ensemble les photos

- du 4 mai au Sabot d’Or : l’expo, la conférence et le concert…
- des Bubbey Mayse (merci à Olivier Harel pour ces belles photos !)


L’association Vivre en Paix Ensemble

Logo vivrd en paix ensemble

Vivre en Paix ensemble est une association Loi 1901 réunissant des hommes et des femmes de bonne volonté cherchant à œuvrer pour le rapprochement des personnes dans une démarche d’éducation à la paix. A-confessionnelle, l’association est attachée à la liberté de conscience. Elle n’est affiliée à aucun parti politique, aucun syndicat, aucun mouvement idéologique. Elle se donne pour mission globale d’initier, de faire connaître ou de soutenir des projets qui s’inscrivent dans une démarche d’Education à la Paix conforme à l’esprit de l’association (logique d’écoute de l’autre, neutralité, position éthique se dégageant de parti-pris « pour ou contre », esprit de non-violence et d’unité avec l’autre, travail sur la Mémoire) en apportant son cadre juridique ou organisationnel.

pour en savoir plus, aller sur le blog de Vivre en Paix Ensemble 


Allez voir aussi dans “Archives les autres articles de la Rubrique  


 





0 Commentaires


Hinterlasse eine Antwort

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind markiert *