Fédération des Associations Franco-Allemandes pour l’Europe
Au service des associations franco-allemandes, faire lien et être plus fort ensemble

Perspectives

Réaffirmer les promesses des jumelages

27.4.2016 Perspectives 0 Commentaire
A gauche, François-Xavier Priollaud, Maire de Louviers avec la Maire de Holzwickede, Ulrike Drössle, en compagnie de Jochen Hake (le président du Freundeskreis Holzwickede-Louviers)
A gauche, François-Xavier Priollaud, Maire de Louviers avec la Maire de Holzwickede, Ulrike Drössle, en compagnie de Jochen Hake (le président du Freundeskreis Holzwickede-Louviers)

La récente rencontre, début avril, des Maires de Louviers, François-Xavier Priollaud, et de Holzwickede, Ulrike Drössle, est un exemple parmi tant d’autres, de la réussite d’un jumelage qui fêtera son quarantième anniversaire en 2017.

La réussite des jumelages repose d’abord sur la volonté et la vision des politiques qui ne cessent de promouvoir, encourager et soutenir les comités de jumelage.

Au moment où les voix sceptiques se multiplient pour mettre en doute l’utilité ou la “modernité” des jumelages , il est plus qu’urgent de rappeler quelques évidences : non seulement le rapprochement entre communes construit les bases concrètes du rapprochement de nos sociétés européennes, mais, par là-même, contribue aussi au développement local. Devenir une commune européenne, parler “l’européen” cela permet, entre autres, à obtenir des financements européens, attirer des entreprises, échanger des solutions avec ses villes partenaires, s’inspirer des réussites éprouvées ailleurs pour faire progresser la commune ici.

C’est dans cet esprit que Madame Ulrike Drössle, récemment élue, avait programmé sa première visite à Louviers (voir article ci-joint) et confirmait ainsi le rôle moteur de la politique dans la vie des jumelages.

Cependant et à juste titre, François-Xavier Priollaud, a aussi rappelé que l’impulsion devait également venir de la société. “C’est pour ça que le Comité de jumelage est indispensable” concluait-il.

Au moment où l’État français semble ignorer l’impérieuse nécessité de développer l’enseignement de l’allemand en France, les forces conjointes des élus et des citoyens européens sont d’autant plus nécessaires.

Annick Libéral, la Présidente de la FAFA participait à la rencontre. Elle a rappelé le rôle de la Fédération dans le renforcement de l’offre des comités de jumelage en direction des citoyens (en particulier pour les jeunes et la promotion de la langue allemande). Elle a également rappelé qu’il reste encore à créer de nombreuses associations franco-allemandes, partout où les jumelages se limitent encore au seul dialogue entre les élus.

Capture d’écran 2016-04-27 à 18.31.39

Annick Libéral, Présidente de la FAFA, entre Ute und Jochen Hake (le président du Freundeskreis Holzwickede-Louviers / son épouse Ute a assuré l’interprétariat de la rencontre)


Capture d’écran 2016-04-27 à 13.09.22

Voir :

- le site du jumelage Louviers-Holzwickede

- la page “Définition d’un jumelage” du site du jumelage Louviers-Holzwickede


Les articles parus dans les deux journaux locaux respectifs :

PARIS-NORMANDIE-2016_04_12-e1460480693850

PARIS NORMANDIE du 12 04 2016

ehcfcdeh

HELLWEGER ANZEIGER du 13 04 2016


Allez voir aussi dans “Archives les autres articles de la Rubrique  


 

 





0 Commentaires


Hinterlasse eine Antwort

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind markiert *