Fédération des Associations Franco-Allemandes pour l’Europe
Au service des associations franco-allemandes, faire lien et être plus fort ensemble

Bonnes lectures

L’engagement de la Bundeswehr dans le monde

24.10.2016 Bonnes lectures 0 Commentaire
capture-decran-2016-10-24-a-15-38-50

La nouvelle note de l’IFRI / CERFA analyse le Livre blanc allemand sur la politique de sécurité et l’avenir de la Bundeswehr paru en juillet 2016 qui témoigne de la volonté de l’Allemagne de s’investir davantage sur la scène internationale, d’assumer plus de responsabilité et d’assurer un leadership en étroite concertation avec ses partenaires : c’est ce que l’on appelle désormais le « consensus de Munich », en référence à plusieurs discours tenus par de hauts responsables allemands lors de la conférence annuelle sur la sécurité dans la capitale bavaroise.

Berlin reste en même temps fidèle à soi-même en misant sur le multilatéralisme, l’approche globale, et en insistant sur le fait que la Bundeswehr n’est qu’un outil parmi d’autres de la politique de sécurité allemande – et pas forcément le plus approprié dans tous les cas.

Bien sûr, des questions sur la politique de sécurité allemande persistent à la suite la publication du nouveau Livre blanc. Le texte représente un réel pas en avant pour la politique de sécurité allemande, mais la mise en œuvre des ambitions nouvellement déclarées induit des mesures et des actions qui vont bien au-delà de la consolidation du « consensus de Munich » sous la forme d’un document stratégique. Cela concerne la question de savoir sous quelles conditions la Bundeswehr pourra être envoyée à l’étranger, notamment dans le cas de scénarios sans base juridique précise, mais aussi la dimension capacitaire et la volonté politique d’accompagner ces nouvelles ambitions sur le plan financier.

Barbara Kunz est chercheur au Comité d’études franco-allemandes à l’Ifri


capture-decran-2016-10-24-a-15-34-38

Télécharger ici « Le Livre blanc allemand 2016. La consolidation du “consensus de Munich” et des questions qui persistent »


 





0 Commentaires


Hinterlasse eine Antwort

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind markiert *